mercredi 7 novembre 2007

Manifeste des sans-voie "irresponsables"

Des centaines de milliers de cyclistes roulent au quotidien dans les rues des villes françaises. Ils et elles le font dans des conditions dangereuses parce que les véhicules motorisés se sont accaparé la rue, avec le soutien des pouvoirs publics et au mépris des usagers de la voirie les plus vulnérables.

Alors oui, pour essayer de devancer la meute motorisée (dont ils doivent sinon supporter le bruit et l'odeur lorsqu'ils rentrent harassés du travail - ou des assedic - ou qu'il s'y rendent...), il arrive aux cyclistes de passer au rouge, comme le fait n'importe quel piéton ; et alors oui, il leur arrive aussi de prendre un sens interdit, parce qu'il est moins dangereux de croiser une voiture ou une moto que de se faire doubler par elles. Mais, au nom d'un code de la route conçu exclusivement pour les véhicules motorisés, l'autorité publique ne trouve rien de mieux que de sanctionner ces cyclistes, et au prix fort.

Je déclare que je suis l'un-e de ces cyclistes : légitime, mais illégal-e (du moins en France). Je déclare avoir brûlé un feu, avoir pris un sens interdit. Je déclare que, pour ma sécurité, je continuerai à le faire, dans le respect absolu des piétons et sans gêner les autres usagers, tant que n’aura pas été mis en place le code de la rue que nous réclamons.

Signez le manifeste.

9 commentaires:

Catherine a dit…

ça y est
vous êtes élu blogspot de la semaine sur cytizen Cats, le blog vert

Bienvenue et à très vite

Catherine

a dit…

Blogspot de la semaine, c'est tout ! Non je blague, merci infiniment.

Anonyme a dit…

hello,
merci pour cette bouffée d'air, que dis je, de solidarité!
j'arrive de mon job en vélo, et combien de voitures j'ai croisées, rabaissant le vélo à une feuille morte qui traine sur la route.
c'est un vrai scandale que de ne pas être respecté sur la route, alors comment respecter ce code qui n'est pas fait pour nous?????? C.O.M.M.E.N.T...
CDY

Anonyme a dit…

bonjour à tous,
je voulais vous faire part de l'absurdité de la situation que je viens de vivre. J'explique:
18h: partant de la fac saint serge, je monte le boulevard carnot, direction avenue montaigne (eh oui, ça monte)
bref, j'arrive au feu rouge devant le james joyce, sur le couloir de bus. Là, le clignotant "bus" se met en marche, et je me retrouve coincé entre le bus derrière qui me fait des appels de phare et les voitures à gauche sur la double voie du boulevard....je mets mon bras à gauche pour signaler au chauffeur qu'il m'est impossible d'avancer, allant tout droit et non à droite...bref, j'ai pas apprécié que le bus s'impose comme cela.
Chez moi, j'appelle la COTRA, leur demandant gentiment si un vélo doit passer quand le feu "bus" clignote...et que me répond le gentil monsieur: "normalement non, sauf quand y a un bus derrière mais normalement...non", je lui dis "j'vais avoir une amende?" pis i me dit "faut faire attention...",
j'ai rien compris, je me rends compte que personne ne sait rien comme il faut, et on nous dit de respecter le code de la route????
des fois, j'ai envie de mettre une cape et une épée et de me faire remarquer, tellement le vélo passe inaperçu dans la plus grande indifférence de tous (voiture, scooter, piétons même..)...le vélo est tellement relégué à rien du tout dans cette ville que ça me lasse parfois.
Dsl de ce coup de blues, mais quand on se retrouve dans des situations d'indifférence voire de dédain, ça me saoule...
le combat continue.

a dit…

Je me souviens bien la premiére fois, je me suis retrouvé tout penot au milieu du carrefour, ne sachant quoi faire.
Nous sommes plusieurs à s'être retrouvés dans cette situation à ce lieu précis. Pour ma part, je passe au "clignotant bus" en faisant attention aux voitures venant de gauche ou je quitte la voie bus-vélo bien avant pour me positionner sur la voie pour ceux qui vont tout droit, c'est selon mon envie du moment.

Anonyme a dit…

Une cape et une épée ? Pourquoi pas !

Anonyme a dit…

bonjour, je donne des nouvelles de mes mésaventures à ce fameux feu devant le james joyce!

maintenant, je m'arrête au feu rouge, et même si la priorité à droite clignote pour le bus derrière moi, ce n'est pas une raison pour me klaxonner voire m'insulter. Parce que justement, je suis devant lui et que c'est comme ça...maintenant donc, je mets mon bras à gauche, pour l'informer que je ne peux pas passer au feu!
résultat testé avec un bus et un car scolaire: ils ont compris et ont arrêté de klaxonner! oufffff
ça fait du bien de montrer sa présence....si je fais ça, c'est aussi pour montrer que le vélo a droit de cité et c'est tout! l'objectif étant que les chauffeurs de bus parlent de ça entre eux, qu'ils gueulent, qu'ils s'énervent, qu'ils se rendent compte de l'absurdité de la cohabitation bus/vélo, mais que ce n'est pas au vélo de subir les préjudices!, il faut montrer qu'on est là! le reste suivra!!!
cdy

a dit…

"il faut montrer qu'on est là! le reste suivra!!!"
A samedi alors ?

ariol a dit…

meeeeeerci pour cette initiative !!

cette semaine, j'ai écopé de 90euro
pour avoir fait 10m en sens interdit
dans une rue déserte. avec le pied à terre.
J'ai été emmené au poste de police,
pour cette "faute" mineure.
je trouve ça absurde.

continuez à défendre les vélos !!!