vendredi 2 novembre 2007

Faire du vélo à Angers, c'est dangereux ?

Faire du vélo à Angers, est-ce dangereux ? C'est la question que vous est posée sur le forum du site Maville.com. "C'est l'auto qui est dangereuse pour les cyclistes" aurait répondu Didier Tronchet afin de démasquer ce glissement sémantique. La présence de chaque vélo sur le bitume est un peu un acte de courage, c'est vrai. Mais à force de pratique, il s'avère beaucoup moins dangereux qu'on ne le répète.


L'incohérence du réseau cyclable semble être le premier point avancé par les cyclistes angevins. Cette situation est en fait vécue par tous les cyclistes urbains. Au point que certains aient eu l'idée de réaliser un bétisier. Je vous invite à découvrir celui de l'agglomération Grenobloise, qui promeut le slamon-vélo entre les poteaux, celui de Clermont-Ferrand, avec sa célèbre piste à angle droit , celui de Toulon pour les adeptes du freestyle et bien entendu celui d'Angers avec ses stops inutiles .
(wouh ouh, on se réveille les urbanistes, ce serait plutôt sympatoche d'arrêter de nous mettre des batons dans les roues. Nous aussi, on a une vie à mener, tout comme vous, alors on va pas poireauter à ce stop débile...). Grosso-modo, vous l'aurez compris, chaque agglomération a ses aménagements spécifiques et ses propres consultants, les "monsieur Vélo" qu'on les appelle...

"Pour ceux qui n’utilisent leur vélo qu’à Belle Ile et pour tous les inconditionnels de la bagnole, la réponse est évidente : il faut plus de pistes cyclables ! Chez les militants en revanche, la position est moins tranchée. Si la plupart des cyclistes apprécient les contre-sens cyclables et les aménagements le long des routes à fort trafic, beaucoup pensent que les pistes cyclables ne sont pas la solution en ville. Elles isolent les cyclistes et empêchent une bonne cohabitation autos-vélos." L'association Pignon sur rue, basée à Lyon, propose d'ouvrir le débat, Vélo² Ville d'Angers soutient : pour ou contre les pistes cyclables ?

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Quelle bouffée d'air ce billet ! On peut remarquer que la plupart des aménagements cyclables réussis se trouvent dans les quartiers proche centre ville (rue de Brissac, quai du Roi de Pologne,etc.). Même sans aménagemments, la proximité au centre devrait inciter à la pratique du vélo. Concernant les trajets banlieue-centre, hormis quelques bandes peintes là ou il était possible d'en insérer à moindre coût, y'a pas grand chose. Et c'est justement sur les voies à fort trafic qu'une piste cyclable prend tout son sens. Pour moi, c'est simple, la municipalité a envie de bien faire mais certainement pas de mener une politique volontariste. Et c'est là que ça pêche. Avec le vélo, c'est tout ou rien, on ne peut pas contenter les cyclistes et les automobilistes, c'est pourtant la manoeuvre de la municipalité actuellement. Et vu les incohérences sur le réseau, c'est bien légitime de se demander si ce "rien" ne serait finalement pas préférable...
David

Anonyme a dit…

Je reviens à la charge mais ce billet me fait trop marrer ! Surtout la photo mettant en scéne une cycliste d'Angers attendant au stop. Je pose le décor : un petit rond point "joliment aménagé" au beau milieu d'un lotissement. Pas une voiture à l'horizon, la cycliste attend au stop. Au pire, si une voiture arrive, vu le cadre, y'a de grandes chances que tous deux soient voisins. l'automobiliste arrive prés de chez lui, il ne va pas s'amuser a jouer les pilotes de rallye (sauf exceptions, salut les bofs!) et le partage de la rue se fera automatiquement...
Merci monsieur vélo, continuez à nous faire rigoler!
David

a dit…

Et si tu souhaites continuer à te marrer, viens donc faire un tour à la vélorution. Monsieur Vélo n'y participe pas mais y'a quelques plaisantins dans la masse...

Anonyme a dit…

bonjour, c'est vraiment n'importe quoi ces infrstructures pour vélo, tout sauf volontariste. MAIS le pire, c'est que quand on outrepasse ces règlements pour le vélo, c'est à dire si on ne roule pas sur les voies accordées aux vélos mais en dehors, si on ne s'arrête pas au stop qui ne sert à rien et bien sûr, si on passe à un feu rouge alors qu'aucun danger n'est présent, ben là, on les ramasse les amendes, sans problème....
c'est à se demander quels sont les intérêts de ce mr vélo d'angers, dont j'aimerai bien avoir le nom (et l'adresse!),
les intérêts ne sont pas volontaristes, on le sait..
alors? financiers? politiques? personnels???

la question est posée,
bonne route

a dit…

Le monsieur vélo à Angers :
Olivier Lefranc
Tél : 02-41-21-54-83

Anonyme a dit…

merci!

Hervé a dit…

Le vélo, c'est pas si dangereux que ça si on met de côté le code de la route et que l'on se fixe ses propres règles de conduites. Question d'expérience. Bon blog sinon, bonne continuation.

a dit…

Je partage entiérement ton point de vue. Et le fait justement de nous parquer dans un réseau cyclable incohérent limite cette pratique. Bont vent.

Anonyme a dit…

ok avec hervé, faut faire son propre code de la route. le probleme c'est qu'on paye le prix fort quand on se fait prendre (feux rouges, trottoirs...)
alors, c'est un peu énervant,
c'est comme si on était obligé de se plier aux règles, sans avoir le droit de jouer...

rien n'est fait dans cette ville (angers) pour le vélo, c'est un vrai scandale....quand bien même ils font des bandes cyclables sur les sens interdits, l'accès est nul (précisément: quand on arrive bd carnot et qu'on veut tourner à gauche pour aller à place imbach....) on me suit?
bref, pas de passage.
résultat: faut aller au passage piéton, descendre gentiment si on respecte les règles, attendre le bonhomme vert et suivre les gens...
THIS IS NOT NORMAL.
cet exemple (pour ceux qui ont compris) n'est qu'un détail qui pourrit la vie des bicycleux...
un détail....mais des détails, il y en a pleins pleins pleins et le pire c'est que ça fait la fierté de la Mairie...
je répète.
this is not normal....
alors, oui pour son propre code de la route dans une jungle nerveuse contrôlée par les voitures
oui pour la liberté du vélo
oui pour les sourires rapides de deux cyclistes qui se croisent
oui pour tout ça...et pour d'autres choses...
OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Anonyme a dit…

A contrario, ils trouvent le moyen de réaliser une bande cyclable au milieu de parc de Garenne ! Y'avait certainement trop de piétons écrasés le dimanche aprés-midi par des cyclistes fougueux !